Escapade marocaine (4/4)

Publié par Céline Paeye - Mil'N

Jour 6: Arrivée à Imlil, avant un retour vers le tumulte

 

Après un petit déjeuner sur la terrasse, dans la douceur du matin, nous traversons deux villages berbères: Tamguist et Tinghrine.

La village de Tamguist
La village de Tamguist
La village de Tamguist
La village de Tamguist
La village de Tamguist
La village de Tamguist
La village de Tamguist
La village de Tamguist
La village de Tamguist
La village de Tamguist
La village de Tamguist

La village de Tamguist

Puis nous avons atteint le village d'Imlil. Le paysage ressemblait à la Corse, avec ses pins odoriférants.
Au bord de la rivière qui passe à Imlil nous attendait Lahsann, qui avait préparé la traditionnelle salade de pâtes accompagnée d'une délicieuse omelette aux légumes.

 

Arrivée à Imlil
Arrivée à ImlilArrivée à Imlil
Arrivée à ImlilArrivée à Imlil
Arrivée à ImlilArrivée à Imlil

Arrivée à Imlil

 Nous avons ensuite repris le taxi pour regagner la place ... et sa cohue de touristes, de porteurs de sacs, de conducteurs de calèches, de mobilettes et de commerçants en tous genre.

Mohamed nous a donné l'adresse de notre dernier Riad. Dans la Médina, mais dans une rue calme. Après avoir posé nos affaires, nous avons décidé de plonger dans les souks. De toute façon, on n'avait pas besoin de beaucoup de temps, notre (in)capacité à supporter ce genre d'attraction touristique ne nous permettait pas de tout quadriller, ni d'y rester même plus d'une heure.


Mais il est difficile de venir au Maroc, de passer à Marrakech et même de dormir à la Médina sans aller voir ces échoppes où l'on trouve les mêmes produits, qui ne diffèrent les unes des autres que par la manière de les entasser. Sans aller voir ces stands de jus d'orange, de tapis, d'olives, de produits à base d'huile d'argan, de vêtements de sport à bas prix, d'épices, de mouches ou de plats à tajines.
Sans se voir proposer des hennés, des clichés, des cheiches ou du haschich...
Sans découvrir d'où provenait cette agaçante suite de notes identiques si aiguës, sifflées continuellement - et nous avons fini par le voir, le charmeur de serpents!

Escapade marocaine (4/4)
Escapade marocaine (4/4)
Escapade marocaine (4/4)
Escapade marocaine (4/4)
Escapade marocaine (4/4)
Escapade marocaine (4/4)
Escapade marocaine (4/4)
Escapade marocaine (4/4)
Escapade marocaine (4/4)
Escapade marocaine (4/4)
Escapade marocaine (4/4)
Escapade marocaine (4/4)Escapade marocaine (4/4)Escapade marocaine (4/4)
Escapade marocaine (4/4)Escapade marocaine (4/4)

Jour 7: tourisme à Marrakech

 

Nous avons commencé notre dernier jour par la visite du jardin Majorelle, jardin botanique créé par le peintre du même nom en 1931, et racheté ensuite par Yves Saint-Laurent.
Nous étions parmi les premiers visiteurs, et nous avons donc pu faire tranquillement quelques photos de cette ambiance bleue, presque figée, de la végétation trop bien disciplinée pour donner l'impression de naturel.
Cet ordre rigoureux, ainsi que le bleu quasiment chaud, tranchaient incroyablement avec le reste de la ville.

Le Jardin Majorelle
Le Jardin Majorelle
Le Jardin Majorelle
Le Jardin Majorelle
Le Jardin Majorelle
Le Jardin Majorelle
Le Jardin Majorelle
Le Jardin Majorelle

Le Jardin Majorelle

Escapade marocaine (4/4)
Escapade marocaine (4/4)
Escapade marocaine (4/4)
Escapade marocaine (4/4)
Escapade marocaine (4/4)
Escapade marocaine (4/4)
Escapade marocaine (4/4)
Escapade marocaine (4/4)
Escapade marocaine (4/4)
Escapade marocaine (4/4)
Escapade marocaine (4/4)
Escapade marocaine (4/4)

Et enfin, le musée de Marrakech, et la Médersa Ben Youssef, ancienne résidence universitaire:

La medersa fut durant plus de quatre siècles un foyer d'accueil pour les étudiants en soif de connaissances dans diverses sciences, notamment en théologie. Elle disposait de 132 chambres destinées aux étudiants non originaires de Marrakech et pouvait accueillir jusqu'à 900 étudiants. À l'opposé de la porte d'entrée, de l'autre côté du bassin rectangulaire, s'ouvre la salle de prières constituée de trois nefs délimitées par des piliers de marbre supportant des arcs aux façades ciselées de motifs d'ornementation. La nef centrale donne sur une petite salle en demi-cercle dont l'ouverture est somptueusement décorée de motifs floraux et géométriques.

Le Musée de la ville et la Médersa ben Youssef
Le Musée de la ville et la Médersa ben Youssef
Le Musée de la ville et la Médersa ben Youssef
Le Musée de la ville et la Médersa ben Youssef
Le Musée de la ville et la Médersa ben Youssef
Le Musée de la ville et la Médersa ben Youssef
Le Musée de la ville et la Médersa ben Youssef
Le Musée de la ville et la Médersa ben Youssef
Le Musée de la ville et la Médersa ben Youssef
Le Musée de la ville et la Médersa ben Youssef
Le Musée de la ville et la Médersa ben Youssef
Le Musée de la ville et la Médersa ben Youssef

Le Musée de la ville et la Médersa ben Youssef

Avant un dur retour à la réalité...

Escapade marocaine (4/4)

À propos

Carnet d'une post-doctorante